SYDEME: LE DÉSASTRE PRÉVU ET ANNONCÉ PAR L’ADQV

L’ADQV ALERTE TOUS LES RESPONSABLES ET NOTAMMENT LES DÉLÉGUÉS AU SYDEME DEPUIS 2005 SUR CE PROJET VOUÉ A l’ÉCHEC.

Oui, quelques bénévoles du Pays de Bitche, sans ambition politique, mais animés de bon sens, du sens de la Justice et de compétences acquises au cours de leurs parcours professionnels ont alerté les différents responsables dès la création de l’association. En 2005 nous avions déjà interrogé le Président du syndicat, Gilbert Maurer au sujet du projet de la méthanisation des ordures ménagères qui nous désigna les responsables (les délégués pour le Pays de Bitche): SCHAMING-SCHEYER-SIDOT-ZINTZ désignés par délib du 30.11.2001.
En 2005 nous avons également rencontré Jean Michels DGS du Sydeme dans son bureau près de la gare de Forbach pour lui faire part de nos craintes concernant le projet de la construction de l’usine de méthanisation.

En janvier 2008, nous avons interrogé par écrit le président Stirnweiss sur le sur-dimensionnement de l’usine et des conséquences financières pour les usagers. Nous l’avons mis en garde contre les essais de fermentation anaérobie tentées sans toujours le succès escompté en France et ailleurs. D’ailleurs Amiens et Romainville avaient déjà abandonné leur projet.

Nous avons signalé à tous les échelons l’inconscience des décideurs du projet voué à l’échec. Que ce soit parmi les élus, les fonctionnaires des collectivités territoriales ou auprès des représentants de l’Etat. Très peu ont adhéré à notre discours. Certains nous menaçaient même de nous traduire devant les tribunaux pour nous rendre inaudibles.

Maintenant, les preuves sont là, irréfutables. Les archives de l’ADQV foisonnent d’écrits, de courriers transmis aux élus et aux différents échelons de la fonction publique et territoriale et de compte rendus d’entretiens avec ces personnes.

 Ces écrits relatent le combat de ces pionniers qui ont consacré leur temps, leur argent et certains même leur santé pour contribuer à l’intérêt général des habitants de Moselle-Est et d’Alsace Bossue.

S’ils n’ont pu éviter le fiasco relaté sur le dessin de la page 1, c’est en raison du refus des dirigeants d’entendre, de voir et de dialoguer objectivement avec une association qui les alertait sur les conséquences de leur projet pharaonique.

Qui sont les responsables de ces fiascos?

Ils ne sont pas tous corrompus ou incompétents, loin de là. Nous retiendrons que les plus courageux et les mieux informés ont, depuis un bon moment, combattu à nos côtés.
Joël Romang, maire de Goetzenbruck et Eric Dilligent, conseiller municipal de Forbach défilèrent d’ailleurs à nos côtés lors de la manifestation à Forbach en novembre 2016.
Michel Kuffler le maire d’Herbitzheim, Robert Fuss délégué à la CASC et Pierre Lang le maire de Freyming Merlebach nous ont apporté leur soutien dans de nombreuses occasions et nous ont permis d’accéder à des données que la direction du Sydeme nous refusait.
D’autres tels que Jean Claude Holtz, Marc Sene, Laurent Steichen, quelques maires et élus départementaux ou municipaux nous ont écoutés et ont apporté leur soutien à notre cause et plusieurs ont assisté à nos réunions et ont adhéré à notre association.

Mais parmi les délégués au Sydeme ils étaient trop peu nombreux. Il a fallu que l’ADQV saisisse le Tribunal administratif pour contester le budget 2016. Quand après la condamnation du Tribunal Administratif le président Serge Starck a fièrement reconnu qu’il y avait introduit des recettes fictives, certains y virent “enfin” une incompétence que nous avions dénoncée depuis belle lurette.Cette condamnation et cette affirmation a ouvert les yeux et fait pencher la balance en faveur de l’opposition au Président et à ses fidèles vice-présidents.
Un vice-président, qui se reconnaîtra, déclara encore tout récemment qu’il était fier du Sydeme. Cela relève tout simplement de l’inconscience comme d’ailleurs cet autre VP de M. Stirnweiss, Trésorier de son état, qui un jour de 2014 s’éclipsa sans prévenir ses collègues juste avant la divulgation du déficit par la Chambre Régionale des Comptes prétextant une maladie tout en conservant sa fonction de maire et de VP de la Com com. Un autre VP encore, quand on l’interrogeait au sujet du déficit, affirma qu’il apprenait les nouvelles par le journal


Au mois d’avril dernier, enfin une courte majorité s’éleva « enfin » contre la présentation du nouveau budget et de nouveaux dirigeants furent mis en place.

L’ADQV rencontra rapidement les nouveaux dirigeants qui reconnurent nos compétences et le rôle prépondérant tenu par notre association qui a permis d’écarter l’ancienne équipe et ainsi de modifier de nombreuses structures dont notre association réclamait la suppression.
Bien sûr d’autres le reconnaissent en catimini mais se garderont de l’avouer publiquement.

Bien sûr ce n’est pas encore suffisant et l’ADQV mettra tout en œuvre afin que les intérêts des usagers soient pris en compte.
Il faut que les responsables soient sanctionnés.

Car la facture sera salée.

FIASCO FINANCIER: la construction de METHAVALOR devait coûter 16,3 M€ (devis initial). La facture finale s’élève à plus de 44 M€ (dixit les nouveaux dirigeants). A quoi est due la différence soit quelques 28 M€? (soit plus du quart de la dette!!!)
La création de la SEM et des SAS, mélangeant les capitaux privés aux capitaux publics aussi a été préjudiciable aux usagers.

CONTRAT ENTRE AMIS
Lors de notre signalement nous avons relevé ce marché négocié conclu avec la SAS Spiral TRANS SAS signé par Serge Starck PDG de la SEM et au titre du SYDEME, le 1er VP du Sydeme.

D’ailleurs de nombreux contrats ont été signés sans publicité ni mise en concurrence avec ANETAME notamment, sté dans laquelle M. Winkelmuller était gérant.
Les sociétés privées ont contribué à l’augmentation de la dette du SYDEME. De nombreuses suspicions de prises d’intérêt envers MM. CHARLES STIRNWEISS, SERGE WINKELMULLER et SERGE STARCK ont été relevées par l’ADQV qui en a informé la Chambre Régionale des Comptes.

Finalement avec l’aide d’ANTICOR et avec le soutien d’associations telles que l’ADPB de Boulay, l’ADEPRA de Petite Rosselle, le CLVC de Rosbruck, l’association de défense d’Ernestviller-Puttelange et les collectifs de Alsting-Forbach et environs et du Pays Naborien, nous avons déposé un signalement auprès du Procureur de la République de Sarreguemines.

FIASCO ÉCOLOGIQUE: épandages des boues polluées issues de la méthanisation contre l’avis de Conseils municipaux..
Fabrication de milliers de tonnes de sacs plastiques à usage unique.

FIASCO INDUSTRIEL: Le multiflux avec le mélange des sacs, bleus, verts et orange annule en partie le tri réalisé par les foyers. Une partie des sacs orange repart à l’incinération.
L’usine de Ste Fontaine qui traite les sacs orange avec les déchets recyclables est obsolète avec un prix de revient de la tonne triée à 232 € HT..

Et la construction du centre transfrontalier de près de 4 M€ et l’achat de véhicules aussi inutiles qu’onéreux. Et le projet de plantation du miscanthus dans la forêt du GUENSBACH que nous avons largement combattu et qui a été annulé grâce à vous.

Avec le soutien d’associations et de collectifs de Moselle Est (l’ADPB de Boulay, l’ADEPRA de Petite Rosselle, l’Association de défense d’Ernestviller-Puttelange, le CLCV deRosbruck, les collectifs d’Alsting et Forbach et environs et du Pays Naborien) et avec le concours d’ANTICOR57 nous avons déposé un signalement auprès du Procureur de la République de Sarreguemines afin que les responsables de ce fiasco financier, écologique et industriel soient sanctionnés.
Patrick Bonnet délégué au DUF de Faulquemont a également porté plainte auprès du Procureur.

Nous avons besoin de vous tous afin de mettre la pression sur l’ensemble des décideurs. N’hésitez pas à adhérer à notre association et à notre discours. Les élections municipales seront déjà dans un premier temps l’occasion de faire un premier tri. Il n’est pas concevable que ceux qui ont été alertés par nos soins et nous ont combattus avec beaucoup de haine pour protéger leurs intérêts personnels soient reconduits dans leurs fonctions.

En tout cas nous y mettrons toute notre ardeur lors de nos réunions que nous tiendrons régulièrement à partir de ce mois et dans les semaines suivantes. Nous vous dévoilerons de nombreux faits délictueux. La liste est longue, très longue.

Merci de consulter notre site pour en connaître les lieux et les dates. Soutenez l’ADQV en adhérant. Faites adhérer vos proches. Partagez largement ces informations sur les réseaux sociaux.

L’ADQV va publier un bulletin d’information illustré de 6 pages dont trois sont consacrées au Sydeme et 3 à la gestion de la Communauté de communes du Pays de Bitche. Les 3 pages du Sydeme sont contenues dans cet article. L’article sur la Communauté de communes du Pays de Bitche paraîtra dans les prochains jours avec là aussi des dessins humoristiques. Bravo et merci à notre illustrateur Pat Thiebault et à notre concepteur Laurent de LBGRAPH.
Ce tract complet tiré à 2000 ex est disponible pour tous les adhérents de l’ADQV sur simple demande auprès d’un membre du comité.

PROCHAINE RÉUNION D’INFORMATION DE L’ADQV

Le vendredi 22 novembre à 17h30 au café Le National à Bitche

VENEZ NOMBREUX : l’ADQV vous informe !

Le 6 décembre réunion ADQV à Gros-Rederching au Cheval Blanc à 18 heures !

ADHÉSIONS 2020

Les cartes de membres de l’ADQV pour 2020 sont disponibles auprès des membres du Comité au prix de 10 €. Vous pouvez également transmettre un chèque à M. Schoepp Adrien 15 rue de Sarreguemines 57720 VOLMUNSTER; la carte de membre vous sera remise par retour du courrier. Plus nous serons nombreux plus nous aurons de poids auprès des instances décisionnaires. Nous acceptons également les dons !

Pour le comité le président de l’ADQV Rémy Seiwert