GESTION DU SYDEME L’ADQV PROPOSE UNE MOTION AUX PRESIDENTS DES INTERCOS

  JANVIER 2019: L’ADQV PROPOSE UNE MOTION A TRANSMETTRE AU CONSEIL SYNDICAL DU SYDEME QUI DÉBATTRA.

Messieurs et Mesdames les élus du SYDEME ces propositions ne relèvent pas d’imaginations utopiques mais sont nécessaires si on veut laisser à nos enfants un héritage approprié. Montrez-vous responsable, montrez vous à la hauteur de la confiance que vous ont accordée vos administrés.

  1. Suppression du multiflux, technique inadaptée et condamnée des sacs plastiques de couleur qui conduisent à 35% de refus du tri sélectif. Mise en place d’une collecte sélective : soit une poubelle pour les déchets ultimes qui seront conduits à l’incinération et une poubelle pour les déchets valorisables.
  2. Pour le Pays de Bitche et certaines intercommunalités on pourrait même envisager un transport direct vers l’usine d’incinération, ce qui limiterait le kilométrage.
  3. La réflexion sur la création d’une régie (basée sur le modèle de la CASC à Sarreguemines) serait la bienvenue.
  4. Installation en zones rurales de composteurs collectifs. Encouragement pour l’acquisition de composteurs d’appartement. Containers pour la collecte de certains déchets installés dans les communes et dans les déchetteries. Mise en place d’une véritable politique de valorisation qui soit profitable aux usagers qui trient.
  5. Instauration d’une redevance incitative comme l’a prévue le Grenelle de l’Environnemment pour encourager les adeptes du tri et diminuer de manière drastique la quantité de déchets ultimes. Envisager d’autres formes de tri :
  6. Mettre en place un dispositif de consigne pour les bouteilles en plastique, les canettes métalliques, les piles…
  7. Mettre en place un dispositif de reprise incitant au retour de téléphones, équipements informatiques, téléviseurs…
  8. Cession de l’usine de méthanisation aux sociétés privées actuellement encore rattachées au Sydeme. Radiation des contrats de collaboration avec ces sociétés privées (suppression de la SEM et des SAS).
  9. Renouvellement du Comité syndical : Limitation du Conseil syndical à la moitié de l’effectif actuel. Limitation des membres du bureau à 10 membres au lieu de 24 actuellement. Création d’une commission de l’éthique et de contrôle (6 membres à mandat renouvelable tous les deux ans) dont la mission aurait pour objectif le recensement des chapitres dépensiers et suppression de ceux inutiles (dépenses somptuaires).

10. Réduction de la dette de 10% chaque année.Les membres devront posséder les qualités nécessaires en la matière et devront rendre des comptes en toute transparence en Comité syndical. Les délégués devront rendre compte régulièrement des investissements et des frais de fonctionnement engagés auprès de leur intercommunalité (rapport disponible sur un site internet).

11. Révision de la grille des employés et des cadres. Sanctions pour ceux qui ont transgressé le statut des fonctionnaires.

12. Un véritable contrôle de l’Etat (Trésorier et Préfet)  avec application des recommandations de la Chambre Régionale des Comptes.

Ci-dessus réunion des présidents d’intercos ou de leurs représentants
  • Naturellement les élus ont la légitimité. Il leur appartient de débattre s’ils le souhaitent sur le fondement de ces propositions.

Pour le Comité de l’ADQV

Le président Rémy SEIWERT

Partager sur Facebook...
Share on Facebook
Facebook

LES OBJECTIFS CRUCIAUX DE L’ADQV POUR 2019

PARMI LES OBJECTIFS DE L’ADQV FIGURE LA TENUE DE RÉUNIONS DÉCENTRALISÉES.
ELLE INVITE AUSSI LES ELUS A SE JOINDRE A LEURS ADMINISTRES

Les membres du Comité de l’ADQV se sont retrouvés en ce début d’année pour fixer les objectifs pour cette année cruciale avant les élections municipales de 2020. Elle organisera des réunions décentralisées en abordant cinq thèmes principaux. Ils seront développés dans les articles à venir et surtout dans les réunions de l’ADQV.

LE SYDEME

Pièces jointes à consulter : les illusions et promesses de Charles Stirnweiss

LA REDEVANCE INCITATIVE

TUBEO

L’ASSAINISSEMENT

LE GRAND DÉBAT NATIONAL

Cinq lieux ont été retenus : le siège d’Urbach chez René-Le National chez Gilles à Bitche-La salle du club Vosgien à Lemberg-La salle du restaurant de Gros-Rederching et une salle à Diemeringen (Alsace Bossue), mise à disposition par la municipalité.

Nous continuerons à collaborer avec ANTICOR et les associations réunies de Moselle Est. Des actions communes seront engagées, principalement contre la gestion financière du SYDEME catastrophique et la gestion technique inadaptée: le tri multiflux est un frein à la tarification incitative, la méthanisation des ordures ménagères dont le coût est exorbitant et dont les boues et les jus polluants sont épandus sur les sols de Moselle Est et d’Alsace condamnant l’agriculture biologique.

L’ADQV lance sa campagne d’adhésions ou de renouvellement de carte de membre. Chers amis pour adhérer faites parvenir un chèque de 10 € au Trésorier Adrien Schoepp 15 rue de Sarreguemines 57720 VOLMUNSTER. En cette année préélectorale il faut que nous montrions à nos dirigeants que notre voix compte aussi. Parlez-en à vos amis. La carte de membre vous sera transmise par retour du courrier. Merci le Président de l’ADQV
Partager sur Facebook...
Share on Facebook
Facebook

SYDEME: LE CAS EPINEUX DE M. WINKELMULLER, DGS AU SYDEME.

Ci-joint des extraits du rapport de la CRC en date du 4 octobre 2017

Si certains pourraient être tentés à comparer l’affaire Winkelmuller, DGS du SYDEME avec ce qui se passe au sommet de l’Etat, nous aimerions vous informer des faits repris dans le rapport de la Chambre Régionale des Comptes et des résultats de nos investigations. Certains de ces faits ont été signalés au Procureur de la République par l’intermédiaire d’ANTICOR et selon nos sources par la Chambre Régionale des Comptes elle-même au titre de l’article 40 du CPP. Ci-dessous quelques extraits du rapport de la CRC.

Selon la CRC M. Winkelmuller a été recruté par le SYDEME le 1er mars 2006
Comme vous pouvez le lire, M. WINKELMULLER occupe deux emplois pleins pour lesquels il est rémunéré par le Sydeme. Le RL a relaté la situation que la CRC a décrite comme contraire aux dispositions portant droits et obligations des fonctionnaires. Selon des délégués du Conseil syndical cette situation n’a pas évoluée, malgré les recommandations de la Chambre Régionale des Comptes


  • L’ADQV aussi a enquêté sur la situation de M. Winkelmuller notamment sur ses relations avec la société ANETAME. Sa signature figure sur un document d’assemblée générale d’ANETAME en date du 29 juin 2009 alors que la CRC affirme qu’il est recruté par le Sydeme depuis le 1er mars 2006. Rappelons que précédemment il était gérant de la société ANETAME. Le rapport de la CRC que vous pouvez consulter ci-dessous fait ressortir de nombreuses anomalies et notamment plusieurs marchés entre le Sydeme et la société Anetame sans mise en concurrence, ni publicité.

Sur le brevet européen Bagtronic (Multiflux) en date du 8.05.2007 M. Winkelmuller figure en qualité de co-inventeur à son adresse privée alors que son employeur n’y figure pas alors qu’il y est employé depuis le 1er mars 2006.

Alors oui le commun des mortels peut se poser des questions. Pourquoi M. Winkelmuller continue à percevoir deux rémunérations alors que le rapport de la Chambre Régionale des Comptes date du 4 octobre 2017?

Certains élus du Conseil syndical ont pourtant réclamé son licenciement sans succès.

Ses présidents employeurs successifs, Messieurs Charles Stirnweiss et Serge Starck ne pouvaient ignorer cette situation. Sont-ils complices ?

Qu’en dit le contrôle de légalité: le comptable du Trésor et le Préfet de la Moselle?

Le président de l’ADQV Rémy Seiwert

Partager sur Facebook...
Share on Facebook
Facebook

Contact retrouvé : le site de l’ADQV à nouveau activé

Chers adhérents, chers habitants du Pays de Bitche, du territoire de  Moselle-Est et d’Alsace Bossue,

Pour des raisons techniques, le site de l’ADQV (adqv.net) était désactivé depuis quelques mois. Le contact a enfin pu être rétabli et vous pourrez à nouveau recevoir en direct des informations que vous êtes en droit de connaitre.

Avec Jean Claude Hubert, vice président et Philippe Oberhauser, administrateur du site, nous essayerons d’être au plus près de l’actualité. N’hésitez pas à nous contacter. Vous pourrez également laisser vos commentaires, vos suggestions ou vos critiques constructives.

En premier lieu l’ensemble du Comité se joint à moi pour vous souhaiter à vous et votre famille nos meilleurs vœux et une très bonne santé.

L’année 2018 qui vient de s’écouler a été riche en événements et si nous n’avons pas atteint tous nos objectifs, nous avons fait bouger les choses en espérant qu’ils se concrétiseront en 2019. En faisant annuler le budget 2016 du sydeme par le Tribunal administratif, l’ADQV a contribué à faire prendre conscience à certains élus de la gestion catastrophique du SYDEME. Mais la Justice a un coût.

Notre association, comme ses statuts le prévoient, a pour but de défendre et de promouvoir la transparence de la gestion de nos intérêts dans l’enceinte du territoire de sa compétence. Nous voulons plus de Justice sociale. Pour cela nous essayons, non sans mal, de convaincre nos élus afin qu’ils oeuvrent avec nous pour le bien de leurs administrés.

Sans vouloir remplacer nos élus, nous sommes pour une démocratie participative de tous les jours. Nous sommes pour le dialogue franc mais sans complaisance avec nos élus et sommes votre relais auprès d’eux.

L’ADQV intervient auprès des tribunaux, des administrations, des collectivités et naturellement auprès des dirigeants de ces instances.

Nos experts suivent les problèmes qui se posent  à nous jour après jour ! Votre soutien en nombre c’est notre force

En espérant vous retrouver encore plus nombreux en 2019

Le président de l’ADQV

Partager sur Facebook...
Share on Facebook

Facebook