L’ADQV REPOND A M.ERIC HEMMERT, MAIRE DE RIMLING

Monsieur Eric Hemmert, maire de Rimling, s’est exprimé dans le Républicain Lorrain et sollicitait un débat sur les réseaux sociaux au sujet d’une éventuelle instauration de la redevance incitative proposée par le Président de la Communauté de communes David Suck

L’ADQV sollicite un droit de réponse auprès du correspondant du RL et le communiqué est publié le 27.11.2020 27.11.2020

Le RL publie le contenu du RL sur son site facebook. Eric Hemmert y poste un commentaire: voir ci-dessous.

  • Eric HemmertJe note les remarques du président de l’ADQV d’où ma proposition d’engager un vrai débat avec arguments, contre arguments…Comparaisons…Propositions concrètes avec leurs évaluations chiffrées. cordialement

Le Président de l’ADQV lui répond en postant le commentaire ci-dessous.

  •  · Remy SeiwertM. Hemmert, maire de Rimling, je n’ai jamais refusé une invitation de votre part, vous en conviendrez. Une telle demande m’aurait fait plaisir lorsque vous étiez en charge des OM durant 3 ans et demi. Mais lorsque j’ai voulu dialoguer sur ce sujet avec vous, vous avez déclaré publiquement: “Si les élus optent pour la redevance, je démissionnerai immédiatement de mon poste”. Donc aucun débat n’était possible. Et maintenant que vous n’êtes plus aux affaires vous proposez ce débat sur les réseaux sociaux. Comment pouvez-vous faire cette proposition alors que le projet d’instaurer cette redevance incitative émane du président David Suck. Qui serait le médiateur ? Vous ? Cela ne me semble pas très démocratique! Concernant vos réticences, vous avancez le besoin de Trésorerie. Je suis d’accord avec vous, mais ce besoin compte uniquement pour la mise en route de ce mode de financement. Et je laisse le soin à nos dirigeants actuels de maitriser ce problème. Vous avancez aussi les 1700 foyers qui ont échappé au paiement de la redevance à l’époque. A qui incombe cette faute? Je le dis très clairement: aux maires de l’époque, qui devaient tenir le fichier des usagers. Et vous étiez maire à cette époque là. En fait il s’agissait exactement de 1736 foyers dont 22 à Rimling. Il y a 46 communes, si chaque commune exonérait 22 foyers cela fait 1012 foyers qui échappent à la redevance. Mais à ce sujet, j’ai une solution que nous avons recueillie auprès d’une collectivité afin que personne n’échappe à cette imposition. J’en ferai part en temps voulu lors du débat. Pour les comparaisons, l’ADQV qui a établi des milliers de dossiers de remboursement de la TEOM a une vision assez précise des injustices au sein d’une même commune et en plus d’une commune par rapport à l’autre. Elle peut varier de 1 à 4 fois le montant qui plus est n’ont aucun rapport avec la quantité de déchets produits. Selon nos informations, le président David Suck envisage de réunir un comité de réflexion. L’ADQV proposera des solutions existantes dans d’autres collectivités à la satisfaction des élus et des usagers. Les membres du Comité regrettent bien sûr le refus du président Vogt de recevoir une équipe de Bouzonville où fonctionne la redevance à la satisfaction générale. Il y a aussi les exemples de nos voisins immédiats, mais apparemment vous n’avez jamais voulu écouter les autres, si ce n’est le bureau d’études qui a réalisé les audits dont les analyses n’ont jamais été rendues publiques qui pourtant ont été payées avec de l’argent public. Concernant les incivilités que nous déplorons tous à l’ADQV, elles existent même avec la taxe. Vous êtes bien placés pour le savoir. Mais là aussi il faut mettre en place un système de surveillance et de sanction dissuasive. On le fait bien avec l’absence d’attestation en ce moment pour le COVID.
  • Pour conclure, M. Hemmert, je ne veux pas vous convaincre, car comme vous l’avez reconnu vous même vous étiez un fervent défenseur de la redevance à l’époque ou vos adversaires politiques étaient au pouvoir. Je vous propose de penser à la solidarité et aux usagers afin que les injustices soient moins criardes. La haine n’est jamais de bon conseil. Cordialement

Je respecte la liberté d’expression. Que vous soyez pour ou contre. Vous pouvez laisser vos commentaires sur facebook ou directement par l’intermédiaire du site de l’ADQV : www.adqv.net

Le président de l’ADQV

Rémy Seiwert