COMPTE RENDU DE LA 15ème ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ADQV

Photo RL

A l’appel des membres du Comité et de son président Rémy Seiwert, l’AG s’est dérouléele 27 avril à partir de 17h30 dans une salle comble à Urbach.

Remerciements

Le président Rémy Seiwert ouvrit la séance par une série de remerciements, notamment aux participants et à tous ceux qui pour une raison ou une autre n’ont pu se déplacer et qui ont transmis un courrier de soutien (ils étaient plus d’une centaine).
Le président remercia aussi les élus présents dans la salle, notamment le Vice président du Conseil général David Suck, les maires de Goetzenbruck et d’Herbitzheim Joël Romang et Michel Kuffler (plusieurs maires étaient excusés), les conseillers municipaux de Forbach (M. Dilligent), Hambach (M. Robert Fuss), Puttelange et Ernerstviller (Mme Monique Schoenentz et Jean Luc Neumann), Lengelsheim (M.Schneider) etc…..
Le président remercia aussi les médias : le Républicain Lorrain, TV Cristal-Mosaik, Radio Studio 1, Radio Mélodie mais aussi l’association des Frontaliers qui ouvrent leur publication à l’ADQV.
Un petit coucou a été envoyé au mouvement des gilets jaunes, aux motards “Une Rose, un espoir”, à Laura les Couleurs de la Vie et à toutes les associations caritatives qui se battent pour une meilleure qualité de vie.
Des employés du Sydeme étaient présents, inquiets pour leur avenir. L’ADQV ne peut que les soutenir mais condamnent les élus qui ont mis cette collectivité en danger par une gestion catastrophique. On peut même dire que s’il s’agissait une entreprise privée, elle aurait été déclarée en faillite et alors le sort des ouvriers et employés aurait encore été plus terrible.

Une dette colossale :

Dès les premiers instants de l’exposé sur la gestion du Sydeme, on sentait la colère monter. Car ce ne sont pas 70 M€ de dettes, mais près de 100 M€ de déficit. Les membres de l’ADQV l’avaient prédit dès janvier 2008 en l’écrivant au Président Stirnweiss. Ils ont dit tout le mal qu’ils pensaient de ce gâchis qui va impacter le porte-monnaie de nos enfants. De Charles Stirnweiss à Serge Starck en passant par les DGS, Jean Michels et Serge Winkelmuller auxquels il faut associer les vice-présidents qui ont toujours avalisé ls décisions de leurs maîtres à penser. Ils portent tous une lourde responsabilité, certains faits relèvent même des tribunaux. D’ailleurs les participants demandèrent où en était la plainte d’Anticor au Procureur. De nombreuses personnes dont le président et le vice président de l’ADQV ont été entendus par le SRPJ.
Pour l’instant l’ADQV ne dispose d’aucun éléments sur la suite de cette plainte.

Vote du nouveau président et des vice-présidents du sydeme :

L’élection aura lieu mardi le 30 à 19h00 à Morsbach. Deux candidats (Sébastien Lang, maire de Maxstadt et Roland Roth, président de la CASC) qui ne se sont pas exprimés clairement sur leur projet. Une délégation de l’ADQV sera présente à Morsbach.

Revendications sans concession de l’ADQV: il faut tout reprendre à zéro.

Du point de vue financier :

Rejeter toute  présentation aux postes de vice-présidents de l’ancienne équipe.
Licenciement des dirigeants impliqués dans ce fiasco : DGS, directeur financier. Réduction drastique des délégués : la moitié suffirait amplement (27 au lieu de 56). Une remise en cause globale de la gestion financière avec droit de regard des usagers. Suppression de la SEM et des SAS. Un contrôle de légalité strict par le comptable du Trésor et le Préfet. Renégociation de la dette et apurement progressif sur plusieurs années.

Du point de vue technique

Suppression du multiflux inadapté à l’instauration d’une redevance incitative (avec des parts fixes et variables selon le nbre de levées. Ce mode de financement devrait être appliqué à l’ensemble des usagers du territoire du Sydeme selon le modèle en place dans certaines collectivités dont celle de Bouzonville. Suppression de l’usine de sacs plastiques à usage unique contraire aux recommandations gouvernementales. Collecte des déchets ultimes séparés des déchets valorisables. Arrêt de la méthanisation des ordures ménagères. L’usine de méthanisation ne devrait servir qu’à méthaniser des produits homogènes, non pollués (type : restes des cantines,  des hopitaux, des EHPAD, des invendus des grandes surfaces etc…)..

Organisation de manifestations

Mais avant cela nous allons demander aux élus (nouveaux président et VP) de nous recevoir pour leur exposer nos revendications. Si celles-ci ne sont pas prises en compte manifestations (avec l’ensemble des habitants de Moselle-Est et d’Alsace Bossue) jusqu’aux élections municipales de 2020.

Redevance incitative au Pays de Bitche

Bien que nous demandons un système uniforme d’imposition sur tout le territoire du Sydeme, nous allons demander aux élus de la Com com de Bitche de participer à la réunion avec les élus de Bouzonville sur la redevance incitative. L’ADQV grâce à son expérience peut apporter des éléments qui permettent de trouver des solutions.
Un refus des élus serait considéré comme un refus d’intégrer l’avis des contribuables sur un sujet qui passionne le Pays de Bitche depuis 1 ans maintenant.

Organisation de réunions décentralisées sur le secteur de Bitche et Rohrbach notamment.

L’ADQV dès le projet de la nouvelle équipe du Sydeme connu et celle de la Com com du Pays de Bitche en matière d’instauration de la redevance incitative, va organiser des réunions décentralisées en commençant par Bitche et le secteur de Rohrbach lès Bitche.

Les problèmes liés à TUBEO et l’assainissement ont été abordés comme ceux du désert médical.

Pour la reprise d’Orange, de nombreux problèmes subsistent dûs à un réseau dans un état déplorable. Les villages ne sont pas prêts d’obtenir ce haut débit pourtant promis depuis des années. Là aussi la transparence doit être de mise, ce qui n’est pas le cas.

En matière d’assainissement, le SDEA et la Com com de Bitche refusent toujours de communiquer depuis mai dernier les délibérations sur lesquelles elles s’appuient pour encaisser les redevances des foyers non raccordés à une station. La CADA sollicitée  en décembre a perdu le dossier et une nouvelle demande a été adressée.

Sommes-nous dans une République bananière ?

  • Le rapport financier de l’ADQV a fait ressortir une gestion saine qui permettra d’engager des procédures judiciaires si nécessaires.
  • Elections : Les 9 membres du Comité qui ont sollicité leur renouvellement ont été élus à l’unanimité.
  • A l’issue de la réunion vers  19 heures trente, nous avons pris le pot de l’AMITIE servi par les membres du Comité et continuer des échanges fructueux.
  • Répartition des fonctions : Une réunion de ce comité, qui a suivi, a défini les différentes fonctions : Président : Rémy Seiwert-Vice-présidents : Jean Claude Hubert et Marie-Claire Lett-Trésorier : Adrien Schoepp-Adjoint Yves Scheffer-Secrétaire : Jean Jacques Ederle-Adjoint : Jean Marie Peter. Assesseurs : Daniel Muller et Jeannot Leichtnam.

Le RL rend compte du déroulement de l’AG

Adhésions: plus de 50 personnes se sont rajoutées aux membres déjà à jour pour 2019. Si vous voulez adhérer, transmettez un chèque de 10 € au Trésorier Adrien Schoepp, 15 rue de Sarreguemines 57720 Volmunster. Il vous enverra la carte de membre par retour du courrier.
Les dons aussi sont les bienvenus.

PLUS NOUS SERONS NOMBREUX ET PLUS NOUS NOUS FERONS ENTENDRE. MERCI A TOUS CEUX QUI NOUS SOUTIENNENT!

Photos ADQV La salle se remplit jusqu’à 18h00