SYDEME: LA MANIFESTATION A FORBACH EN 2016, CAPITALE DANS LA PRISE DE CONSCIENCE DE CERTAINS ELUS

Le 26 novembre 2016, l’Association de Défense de la Qualité de Vie au Pays de Bitche présidée par M. Rémy SEIWERT et six autres associations et collectifs avec leurs responsables ont organisé une manifestation à FORBACH contre la gestion catastrophique du SYDEME:

l’Association de défense du Pays Boulageois,
le Collectif de défense du Pays Naborien 
le collectif de défense d’Alsting-Forbach et alentours
l’Association de défense de l’environnement de Petite Rosselle et alentours  l’association de défense Ernestviller-Puttelange aux Lacs 
la Confédération de la Consommation et du Cadre de Vie ”  CLCV  “de Rosbruck‌

Quelques 1000 personnes ont défilé dans les rues de Forbach scandant des slogans et portant affiches et banderoles dénonçant les dérives financières et écologiques pratiquées depuis des années par des dirigeants sourds aux protestations des membres de l’ADQV depuis janvier 2008. Les nombreuses interventions auprès du Préfet et de la Trésorerie chargés du contrôle de légalité s’avèrent vains.

L’ADQV avait également saisi le Tribunal administratif pour des budgets insincères de 2015 et 2016. Les dirigeants y avaient inséré des recettes fictives en pleine connaissance de cause. Le président Starck trouvait cette démarche tout à fait normale. Le tribunal administratif a condamné les dirigeants en annulant ce budget.

Merci à tous ceux qui étaient présents lors de cette manifestation et à tous ceux qui nous ont soutenus. Voir ci-après quelques photos de tous ceux qui n’acceptent pas les dérives que l’ADQV avait déjà relevées lors de ses investigations.

Les responsables d’associations rappellent les consignes de la manifestation.
Ils sont venus de loin, déterminés mais responsables.
La longue colonne de manifestants se met en route
On aperçoit même une écharpe de maire: Bravo!
De nombreux habitants du Pays de Bitche. L’ADQV avait affrété des bus et d’autres s’étaient regroupés dans leur véhicule personnel.
La sous-préfète à qui nous devions remettre un dossier de revendications a délégué ses pouvoirs au concierge, provoquant la colère de certains manifestants.

Néanmoins, cette manifestation suivie par le dépôt du signalement par ANTICOR au Procureur de la République(dossier préparé par l’ADQV avec des juristes d’Anticor) et l’enquête confiée au SRPJ de Strasbourg a réveillé les consciences de quelques élus.

La Chambre Régionale des Comptes dans son rapport d’octobre 2017 a dénoncé une multitude de dérives et de suspicions d’infractions. Elle a transmis un signalement au Procureur de la République.

Lors de la présentation du budget en mars 2019, le président Starck et son équipe ont été mis en minorité ce qui entraîna la démission du président Serge Starck et des 8 vice-présidents.

Le président de la CASC, Roland ROTH fut élu président du SYDEME ainsi que Pierre Lang au poste de vice président.

Depuis cette date un certain nombre de mesures ont été prises. Un audit fait ressortir une dette de 103 M€. Un nouveau DGS a été nommée, Jean Philippe SIEBERT. L’ancien DGS Serge Winkelmuller a négocié son départ. Pour quel montant???

L’ADQV regrette un manque de transparence surtout que la CRC avait indiqué que l’occupation de deux fonctions à temps plein était illégale.

D’autres mesures sont transmises au compte gouttes par le Républicain Lorrain, comme la suppression des sociétés satellites et la fin annoncée de l’usine de tri des recyclables de Ste Fontaine.

L’ADQV comme les autres associations souhaiteraient plus de transparence et la suppression de la méthanisation qui provoque le rejet de digestats pollués épandus dans des champs agricoles et toujours la production des sacs plastiques à usage unique de même que le multiflux responsable de nombreux refus de tri (30 à 35% des recyclables). qui partent à l’incinération.

L’ADQV PRÔNE LA SORTIE DU SYDEME CAR LES COÛTS DU TRAITEMENT PAR METHAVALOR SONT TROP IMPORTANTS ET CE TRAITEMENT ENTRAÎNE DES DÉRIVES ÉCOLOGIQUES: FABRICATION DES SACS PLASTIQUES A USAGE UNIQUE-LE MULTIFLUX PROVOQUE JUSQU’A 35% DE REFUS DE TRI-LES DIGESTATS ISSUS DE LA MÉTHANISATION CONTIENNENT DES MÉTAUX LOURDS ET SONT ÉPANDUS SUR LES TERRES AGRICOLES

Pourquoi d’autres collectivités maitrisent beaucoup mieux la collecte et le traitement de leurs ordures ménagères

Pour le comité de l’ADQV unanime

Le président Rémy Seiwert