UNE DÉLÉGATION DE L’ADQV REÇUE PAR LE PRÉSIDENT DU SYDEME

Une délégation de l’ADQV composée de Rémy Seiwert, Jean-Claude Hubert, Jean Marie Peter et Yves Scheffer a été reçue pendant deux heures par le nouveau président du SYDEME, Roland Roth et son DGS à la CASC Arnaud Mathy.

Après les présentations et les remerciements d’usage, l’ADQV a demandé au président du SYDEME de préciser les nouvelles mesures qu’il allait mettre en oeuvre pour redresser cette collectivité.

Situation difficile

Le président Roth expliqua que la situation était difficile et a présenté son point de vue sur la situation actuelle et sur le devenir du syndicat.
Dans un premier temps un audit est réalisé par une équipe de la CASC.
Quelques mesures urgentes, mais longues à mettre en oeuvre consistent à modifier les statuts du SYDEME avec l’approbation des collectivités membres.
Il veut réduire le nombre de vice-présidents et réduire le nombre de membres du bureau.
Il envisage aussi d’impliquer plus les présidents d’intercommunalité et va proposer des réunions régulières des présidents.

L’ADQV lui fait part de son inquiétude

Elle estime que les usagers ont été trop sollicités au cours des 4 dernières années. Le président Roth indique qu’il faudra payer l’énorme dette. Il veut néanmoins négocier celle-ci avec les banques et obtenir quelques aménagements par le Préfet.

L’ADQV lui rappelle ses principales revendications

Elle lui remet un document de 16 pages reprenant les principaux griefs relevés à l’encontre de M.M. Serge Winkelmuller, Alexandre Lutfalla et Serge Starck lors d’une rencontre le 17 août 2018 à Bitche autour d’ANTICOR. Certains de ces abus ont été dénoncés auprès du Procureur de la République soit par la Chambre Régionale des Comptes, soit par l’intermédiaire d”ANTICOR soutenue par l’ADQV et les différentes associations ou collectifs nommés ci-dessous et soit lors des auditions de diverses personnes des associations et d’élus et dirigeants par l’Officier du SRPJ désigné par le Procureur:
L’association de défense de la qualité de vie au Pays de Bitche qui a compétence sur l’ensemble du territoire du Sydeme.
L’association de défense du Pays Boulageois
Le Collectif du Pays Naborien
Le collectif d’Alsting-Forbach et alentours.
L’Asociation de défense de l’Environnement de Petite Rosselle et alentours.
L’Association de défense d’Ernestviller-Puttelange aux Lacs
L’Association de défense contre la pollution de Sarreguemines et environs.

Encore trop de flous, même si certaines mesures nous paraissent intéressantes. Mais vigilance tout de même!

Pour l’instant l’ADQV restera vigilante et exigera l’application de certaines revendications urgentes rappelées lors de notre assemblée générale du 27 avril 2019 à Urbach. Mais pour l’instant elle se montre compréhensive. La nouvelle équipe devra dans les prochaines semaines affiner son programme. Nous pourrons alors juger des suites à donner.

Le président de l’ADQV