STOP A LA MÉTHANISATION AU SYDEME CONTRAIRE A UNE ECOLOGIE STRICTE?

Comment les responsables du Sydeme, qui ne respectent pas les principes de l’écologie terrestre stricte peuvent-ils faire épandre des digestats en provenance de l’usine de méthanisation ?

L’ADQV est contre l’épandage sur les terres agricoles, à partir des ordures ménagères, par le procédé de méthanisation de Morsbach imaginé par MM Stirnweiss, Winkelmuller et poursuivi par Serge Starck. Cette méthanisation génère des digestats contenant des morceaux de plastiques, de verre et des métaux lourds en dehors des zones définies par le préfet et cela par temps de pluie? !

VOIR LA PHOTO DU CAMION CITERNE CI-DESSOUS

L’ADQV ne comprend pas les élus de nos communautés de communes, d’être complices par leur silence et leur soutien sans contrôle, de l’activité de méthanisation qui conduit à l’accumulation de ces déchets à un prix exorbitant.

Ces élus sont les complices du Sydeme qui organise des circuits de camions pour se débarrasser de ces déchets et pour approvisionner jusqu’en Alsace  des agriculteurs qui acceptent ces déchets contre  de l’argent (que nous déboursons !!!!)

Comment le Préfet a-t-il permis l’épandage de ces déchets  sur des terres agricoles contre l’avis des maires des villages?

L’ADQV ne comprend pas les agriculteurs qui acceptent, contre rémunération, d’épandre ces déchets sur des terres agricoles qui seront contaminées par des métaux lourds, des particules de verre et de plastique. Ils polluent les terres, ils polluent la nappe phréatique et l’eau pour de longues années.

L’ADQV accuse les responsables d’un fiasco financier et de laisser les coupables impunis

Perspectives d’avenir ? Comme d’habitude ce sont les contribuables qui sont les dindons de la farce !

L’ADQV, avec d’autres associations (l’ADPB, l’ADEPRA, ADHEP, la CLVC, et les collectifs de défense d’Alsting, Forbach et environs, le collectif de défense du Pays Naborien) et ANTICOR 57, a déposé un signalement auprès du Procureur de la République de Sarreguemines. Mais compte tenu de la proximité des élections, plus rien ne se passera.

Serge Winkelmuller qui cumulait deux fonctions à temps plein et deux indemnités est parti avec une indemnité de licenciement et a retrouvé une fonction dans une société suédoise  Spiral Trans Nordic ex-satellite du Sydeme et a ouvert une autre société en France Vo SOLUTION. Les marchés douteux (70 selon la nouvelle équipe), les prises d’intérêts de Serge Starck mis en cause par la Cour des Comptes qui a passé un marché représentant la société suédoise et le 1er vice président du Sydeme resteront-ils impunis ? Il est facile d’augmenter les contributions des intercommunalités ce sera encore les contribuables qui payeront.

Tous les délégués au Sydeme connaissent désormais les nombreuses suspicions d’infractions grâce aux différentes associations de Moselle Est réunies autour de l’ADQV et ANTICOR, mais aussi grâce aux révélations de la Chambre Régionale des Comptes qui a fait un signalement au Procureur de la République. Aucun élu n’a déposé de signalement, l’administration, responsable du contrôle de légalité, n’a pas assumé ses responsabilités (art 40 du CPP). Et ceci contre l’intérêt des contribuables qu’ils sont censés défendre et protéger.

L’AVENIR DU SYDEME ENTRE LES MAINS DES BANQUES? extraits du RL du 2/10/2019

IMG_20200202_0003.jpg

103 Millions d’euros de dettes

Un budget en équilibre en 2020? De qui se moque-t-on?

Roland Roth a annoncé la présentation des orientations stratégiques pour 2020

Roland Roth a annoncé la présentation d’un “budget sincère et à l’équilibre”, une première …Pierre Lang, vice -président, ajoute “sans déficits cachés”. (RL du 22 janvier 2020)

Les choses sont toutefois à relativiser, car si le budget sera équilibré, il ne reste pas moins de 17,5 M€ de dette à trouver Budget à l’équilibre???Devinez dans quelles poches ils vont les trouver???

Les intercommunalités doivent-elles jouer aux banquiers?

Les Président Roland Roth et le vice-président Pierre Lang scellent un pacte financier peut-on lire dans le RL du 30 janvier 2020 (extrait).

Le Sydeme s’est aussi lancé dans un pacte financier, qui prend plusieurs formes. L’une d’elles est la participation mensuelle des différentes intercommunalités au fonctionnement du syndicat. Ce qu’on appelle les « douzièmes », mais qui depuis des années, face à la dette, ont engendré une treizième mensualité… « Nous voulons l’éliminer totalement, ou au moins limiter ce prélèvement ». D’où l’intérêt de faire « l’évaluation la plus précise possible », pour aboutir à une forme de prélèvement à la source, plus juste, quitte à rembourser une partie en fin d’année. C’est une option du pacte financier, qui prévoit aussi de reverser ‘en temps et en heure les sommes dues aux intercommunalités ». Pour 2020, l’estimation est de 3 770 000 €. Ce qui ne fait pas oublier les quelque 10 M€ que le sydeme doit encore aux intercos

Pour Roland Roth, « cet argent n’est pas perdu », il faut juste attendre des jours meilleurs pour qu’il soit à terme, reversé aux EPCI.

La méthanisation en dehors des entorses écologiques est beaucoup trop chère par rapport à l’incinération.

Les responsables de la communauté de communes de Bitche font la sourde oreille à nos demandes !

L’ADQV a demandé à plusieurs reprises à l’équipe de la Communauté de communes du Pays de Bitche de faire un tour de table au sujet du financement des ordures ménagères. C’est toujours une fin de non recevoir !!!

De même, la CCdu PB a engagé deux audits pour un montant de 85 000€. Les conclusions de ces audits ont été présentées aux maires à huis clos. L’ADQV avait demandé à assister à la réunion. Refus de M.M. VOGT et HEMMERT qui en date du 6 décembre 2019 adressent la réponse écrite suivante  à l’ADQV: « Les orientations retenues pourront faire l’objet d’une information citoyenne laissant la possibilité à la société civile de connaître le mode de fonctionnement opportun à l’équilibre territorial de gestion du service ». De l’enfumage!!!

Nous avons voulu apporter les exemples de la CC Bouzonville et les  3 Frontières qui sont à la redevance incitative et qui traite leurs déchets au SIDELON. Finalement la CC de Bouzonville va quitter le SYDEME. La CC de Boulay l’envisage très sérieusement. Nous pourrions aussi mettre sur la table la gestion de nos voisins : SARREBOURG ou HAGUENAU, mais c’est peine perdue avec l’équipe en place. Le vice-président chargé des OM de la Communauté de Communes du Pays de Bitche a tout récemment indiqué au président de l’ADQV que la sortie du SYDEME serait suicidaire.

Plus vous triez, moins vous payez, ce slogan maintes fois répété aux habitants du Pays de Bitche est un mensonge et une trahison envers les habitants du territoire du SYDEME. Ce slogan me rappelle celui de certains hommes politiques : Travaillez plus pour gagnez plus…

AUCUN ÉLU NE VEUT ARRÊTER LA MÉTHANISATION? ALORS SORTONS DU SYDEME!

L’ADQV, QUI A DÉMONTRÉ A DE NOMBREUSES REPRISES QU’ELLE AVAIT RAISON, VOUS PROUVERA DANS QUELQUES JOURS QUE SORTIR DU SYDEME EST LA SOLUTION LA MEILLEURE POUR LES CONTRIBUABLES. LES ELUS ET LES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DOIVENT S’ENGAGER LA-DESSUS. MESDAMES ET MESSIEURS LES ÉLECTEURS C’EST A VOUS DE DÉCIDER

Pour le comité de l’ADQV

Le président Rémy Seiwert

.