LA SITUATION DU DGS DU SYDEME

Le 18 juillet 2018, le RL diffusait un article sur le SYDEME intitulé : Début de fronde chez les élus. L’irritation des élus provenait de deux motifs essentiels :
1. Un emprunt de 3,5 M€ contre l’avis de la Chambre des Comptes.
2. Des primes aux cadres jugées trop généreuses.
A ce sujet JC Holtz, le maire de Stiring Wendel s’est étonné à haute voix : « Certains postes de directeur coûtent cher. On peut verser certaines primes, mais il ne faut pas exagérer. Là, on se laisse la possibilité de verser plus de 30 000 € de primes à un directeur.Si encore c’était selon le mérite et le travail, mais j’estime que ce n’est même pas le cas ».
Surtout que dans son rapport de 2017, la Chambre des comptes avait dénoncé, entre autres, la situation du DGS, Serge Winkelmuller. Ce dernier occupait deux emplois pleins rémunérés assortis de primes en illégalité avec les droits et obligations des fonctionnaires.
De plus certaines primes étaient versées sans délibération du Conseil syndical.
Enfin Serge Winkelmuller utilisait illégalement la carte de crédit du Sydeme à des fins personnelles.
En outre la Cour relève que des prestations avec Anetame, dans laquelle Serge Winkelmuller était gérant jusqu’en 2006, se faisaient sans publicité, ni concurrence ce qui est contraire au code des marchés publics.

L’ADQV s’est penché sur le cas de Serge Winkelmuller et les résultats sont accablants. La consultation du site société.com fait ressortir que Serge Winkelmuller assurait la gérance jusqu’en décembre 2008 contrairement à ses affirmations et celle de Serge Starck. Nous avons retrouvé sur un CR d’AG de la société ANETAME daté du 29 juin 2009, portant la signature de Serge Winkelmuller.

Nous avons transmis un dossier au Pt de la CRC et au Préfet at avons informé les élus. Attendons leurs réactions. Nous attendons vos commentaires et nous vous demandons de partager largement cette information dont l’analyse et les preuves figurent dans un document joint.
Le président de l’ADQV
Rémy SEIWERT

Ce contenu a été publié dans Ordures ménagères, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.