LA MORALISATION DE LA VIE POLITIQUE EN MOSELLE-EST AUSSI?

Voici quelques exemples choisis: cela va du politiquement correct, à l’enfumage, à la colère, aux promesses ….et aux mensonges.
RL de 2007 et 2008 le Président Stirnweiss: « L’usine de méthanisation constitue un investissement de 40 millions d’euros, ce qui représente 5 €/hab et par an/20 ans… Toute l’Europe a les yeux braqués sur ce système. Le Sydeme a eu la bonne idée d’acheter le brevet de ce procédé. Nous ferons donc rentrer des sous au syndicat à chaque fois qu’une telle usine se construira dans le monde ».
RL du 18/04/2007, le président Stirnweiss : « Le Sydeme a confié la construction du système de tri multiflux à la société suédoise Spiraltrans. La phase expérimentale étant bien engagée, les partenaires ont décidé de signer une convention. Le sydeme est codétenteur des brevets ; Nous sommes d’ailleurs en contact avec une grande capitale européenne, dont je ne peux pas encore dévoiler le nom, qui est intéressée par le devenir de ce projet. Il s’agirait d’une installation de 200 000 tonnes. En clair cela signifierai que le Sydeme touchera 10% sur les installations vendues, puis 5% sur les autres ».
RL 19/032015 : Un trou de 6,7 M € dans les caisses du Sydeme. Le président Starck : « On va contacter les présidents des intercos. On va leur demander une avance de 3 mois sur leurs redevances, remboursables d’ici la fin de l’année. Les contribuables ne seront pas impactés ».
RL du 20/03/2015 : Déficit du Sydeme. Pierre Lang, Pt de la CC de Freyming-Merlebach : « La solidarité ne va pas de soi. C’est un cautère sur une jambe de bois. Il est hors de question que nous avancions l’argent. Il faut un audit financier et technique ».
RL du 9 juin 2015 : Beaucoup d’élus grincent des dents : André Boucher, Président de la CC du PaysBoulageois : « S’il y a un déficit important, c’est qu’il y a une mauvaise gestion. On devra répercuter sur les villageois et je ne veux pas le faire. Il y en a ras le bol de tout ça ».
Alphonse Masson, Pt de la CC du Bouzonvillois: « Maintenant les intercos sont obligés de jouer aux banquiers ! »
André Wojciekowski, Président de la CC du Pays Naborien: « Je ne ferai pas de chèque en blanc au Sydeme. Je suis contre cette demande de solidarité. Si j’y suis contraint, je demanderai l’abandon de la filière de méthanisation qui coûte beaucoup trop cher ».
Pierre-Jean Didiot, Président de la CC de l’Albe et des Lacs : « Il est question que le Président STARCK rencontre les présidents d’intercos. Je demanderai un audit par un organisme extérieur pour avoir un regard neutre ».
Paul Fellinger, président de la Communauté d’Agglo de Forbach : « J’ai appris le déficit ce vendredi. Je ne suis pas au bureau du syndicat. Je pensais que tout allait bien. 6,7 M € c’est beaucoup. J’ai entendu l’appel à la solidarité, mais je ne vais pas payer comme ça ».
Pascal Rapp, Président de la CC de la Houve à Falck : « Il y a forcément eu dérapage dans les plans de financement».
RL 17/10/2015 Trou du Sydeme : A qui la faute ? : Pierre-Jean Didiot : « Notre trésorière qui a aussi un rôle de Conseil nous a dit qu’il est urgent d’attendre. Le budget du Sydeme qui à toujours transité par un Trésorier et la CRC lui a donné quitus. Je suis surpris qu’il n’y ait pas eu d’alerte. Il y en a marre que l’on montre sans cesse les élus du doigt comme des gens qui ne savent pas gérer au moment même où l’Etat est en faillite. Certains fonctionnaires du Sydeme qui étaient là nous ont conduits à cette situation. Peut-on continuer à leur faire confiance ? »
RL du 11/11/2015 : Sydeme : le Préfet valide l’apurement de la dette. Pierre Lang veut que la Justice s’en mêle: « L’ancien Pt Stirnweiss, mais aussi l’actuel DGS ont sciemment caché ce déficit, qui n’apparaissait pas au compte administratif. Des sommes ont été dissimulées, nous avons été trompés, et maintenant nous devons payer. Une faute lourde a été commise. J’aimerais que l’Administration instruise cette affaire ».
Jean Claude Holtz, maire de Stiring Wendel : «Il y a eu camouflage des vrais chiffres du déficit ».
Edourd Schaming, VP du Sydeme : « Il y a eu des dérapages. De toutes façons, on récolte toujours la m… qu’on a semée ».
Serge Starck président du Sydeme: « Les sommes n’étaient pas inscrites en déficit, mais elles figuraient bien dans lecompte administratif. Elles étaient ventilées dans d’autres colonnes comptables en investissement ou report de charges. C’était difficilement décelable en tant que déficit, c’est vrai ».
Michel Kuffler, maire d’Herbitzheim et membre du bureau du Sydeme : « Quand on parle du Sydeme, c’est plus de 80M € de dettes et des millions d’impayés à ce jour. Il est grand temps que les élus réalisent que le système propre au Sydeme n’est pas maîtrisé, ni les finances. Nous avons été propulsés vers un siège de communication que nous n’avons pas voulu…Le camion pour la distribution des sacs : Encore une acquisition hors normes. L’usine de méthanisation : Un procédé non maîtrisé qui coûte en fonctionnement 2 M € de plus que prévu par le bureau d’études ».
RL du 16/10/2015 : Emile Eitel, maire d’Eguelshardt : « C’est un dysfonctionnement démocratique ».
Francis Sidot, VP du SCPB et délégué au Sydeme : « Les seules informations que j’ai, c’est grâce au journal, comme vous ».
RL du 17/01/2016, Serge Winkelmuller, DGS au Sydeme : Serge Winkelmuller est entré au Sydeme en 2006 afin de piloter la mise en place de l’ambitieux projet du tri multiflux en Moselle-Est. « Le procédé qui vise à trier par caméra des sacs de différentes couleur a été inventé par MM. Urs Schmutz et Jakob Buechi. Ces deux personnes ont rencontré les responsables du Sydeme pour leur présenter leur idée. Elle a été retenue. J’ai participé au développement de cet outil pour le compte du syndicat. Comme l’invention était au nom de deux personnes physiques, il fallait que le sydeme soit également représenté par une personne physique. Charles Stirnweiss ne voulait pas que ce soit un élu pour éviter toute suspicion. C’est donc mon nom qui apparaît. Je n’ai fait que prêter mon nom pour que le Sydeme puisse percevoir d’éventuelles royalties. ».
RL 14/04/2016 : Jean Luc Jacobi adjoint au maire de Rahling part en croisade contre le Sydeme: « Il faut placer le Sydeme en redressement judiciaire. Il fait n’importe quoi. On doit arrêter ça et le mettre sous tutelle. Le Sydeme défriche 45 ha dans la forêt de Guensbach. On arrache les arbres pour planter du myscanthus. On a construit une station de méthanisation, mais on a rien à y mettre dedans ».
Angèle Dufflo adjointe au maire de Gros-Rederching: « Les gens sont scandalisés par la déforestation ».
Norbert Dor, président de la Com com de Rohrbach et maire de Gros-Rederching: « Au syndicat on nous a proposé 4 budgets différents. Mais le budget est insincère, la contribution Eco-emballage n’est pas acquise pour 2015. Il manque 400 000 €. Si j’étais au Sydeme, je voterai contre les budgets présentés. Ce n’est pas possible que les délégués ne disent rien ; c’est n’importe quoi ».
Angèle Dufflo: « La contribution Eco-emballage de 2014 n’a même pas encore été reversée au Pays de Bitche. Je ne comprends pas que le Sydeme ait le culot de nous demander ça, alors qu’il ne détient aucune licence, ni brevet. C’est une arnaque ».
RL du 20/09/2016 : Le sous préfet met les points sur les i : D’ici 3 mois, les deux communautés de communes au Pays de Bitche auront fusionné. Le syndicat disparu. « Cette dissolution de plein droit interviendra à la date de création de la nouvelle Communauté de communes au 1er janvier 2017. Il y a donc urgence avérée à mettre le financement du syndicat en ordre avant cette date. C’est l’honneur et la responsabilité des élus ».
Remarque de l’ADQV : Où en est-on avec la moralisation de la vie politique en Moselle-Est ? Les élus ont-ils un droit de mentir quand ça les arrange ? La Chambre Régionale des comptes se serait-elle trompée quand elle affirme que le Sydeme ne détient ni brevet, ni licence ?
M. Winkelmuller peut-il exercer les fonctions de gérant d’Anétame jusqu’en fin 2008 alors qu’il est embauché au Sydeme depuis 2006 ?
M. Starck peut-il être président du Sydeme et du Conseil d’administration de Spiraltrans en Suède ?
Le multiflux et la méthanisation : une réussite ou un échec ? 20170517_103458
A l’ADQV nous pensons que le multiflux et l’usine de méthanisation sont des fiascos financiers et écologiques et vous?. Si vous êtes d’accord, commentez !!!

Le président de l’ADQV
Rémy Seiwert

Cette entrée a été publiée dans Non classé, Ordures ménagères, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>