L’ADQV EN ORDRE DE MARCHE SERA PRÉSENTE LORS DE LA RÉUNION de la COM COM DU 10 AVRIL A BITCHE.

L’ADQV EN ORDRE DE MARCHE SERA PRÉSENTE LORS DE LA RÉUNION de la COM COM DU 10 AVRIL A BITCHE.
Les membres du Comité de l’ADQV se sont retrouvés en réunion pour mettre en place le bureau suite à l’assemblée générale du 18 mars.
Présidée par le doyen Jean Claude Hubert comme le veulent les statuts, un large tour de table a été réalisé sur l’avenir de l’ADQV.
Les problèmes et les dossiers en cours ne manquent pas et l’apport de 2 ou 3 consultants (travaillant avec le comité) est souhaité à l’unanimité. Ces consultants doivent avoir quelques notions de gestion des collectivités territoriales et de droit ainsi qu’une bonne pratique de l’outil informatique.
Tous les membres se sont dits motivés pour essayer de résoudre les trop nombreuses injustices dont sont victimes les usagers. Ils continueront à œuvrer avec les associations et collectifs de toute la Moselle-Est.
En matière des ordures ménagères, cela part de la gestion du Pays de Bitche jusqu’au Sydeme. L’ADQV va particulièrement surveiller la réunion de la Gde Com com du 10 avril relatif à la fixation des taux de la TEOM (une présence nombreuse d’usagers avec banderoles et casseroles est souhaitée aux abords du siège de la Com com pour montrer notre indignation). L’ADQV milite toujours pour un financement de ce service par une redevance incitative et une sortie du Sydeme dont l’avenir selon l’ADQV est fortement compromis sur le plan financier et technique. En effet de nombreuses communes refusent avec raison les boues issues de la méthanisation et souligne les nombreuses pannes du système de tri qui ont des répercussions financières importantes. L’ADQV prône la prise en charge par la grande communauté de communes, du ramassage des déchets ultimes directement transportés vers un incinérateur allemand proche de la frontière sans passer par le multiflux à Morsbach et confier à des entreprises spécialisées la collecte des déchets recyclables contre compensation pour cette valorisation.
L’ADQV attend aussi le jugement en appel pour les artisans- commerçants qui devrait intervenir début avril.
Concernant le Sydeme, de nombreuses contestations sont en cours contre les budgets 2015 et 2016, les taux d’augmentation votés par le comité syndical qui résulte de la prise en compte d’un produit exceptionnel de 6 353 000 € issus de la vente de technologies et méthodes sont qualifiés d’insincères par la Chambre Régionale de Compte. L’ADQV conteste également la convention signée entre le syndicat et le sydeme qui s’appuie sur une délibération jugée nulle et non avenue.
Elle a toujours un projet en cours et a établi à cet effet un réquisitoire formulé contre les dirigeants du Sydeme pour une prise illégale d’intérêt.
Elle surveille également d’autres dossiers et notamment celui de TUBEO qui risque d’impacter financièrement les abonnés.
L’ADQV compte sur l’adhésion de nombreux membres en adressant leur cotisation de 10 € au Trésorier Adrien Schoepp 15 rue de Sarreguemines 57720 VOLMUNSTER.
La nouvelle carte de membre est disponible. ADQV-CarteMembre-2017.jpg final
Le bureau est constitué comme suit:
Président; Rémy Seiwert-1er VP: Jean Claude Hubert-2ème VP : Yves Scheffer-Secrétaire général : Jean Jacques Ederle-Secrétaires adjoints: Joelle Rubler et Jean Marie Peter-Trésorier Principal: Schoepp Adrien et Trésorier adjoint Daniel Muller.

Le Président Rémy SEIWERT

Cette entrée a été publiée dans Divers, Non classé, Ordures ménagères. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>